EN BREF

SOUFIANE SOUARE, HEUREUX D’ENTRER DANS LE TOP 8

Comme toujours, le vice-président du Horoya AC Soufiane SOUARE était présent à Pretoria, lors de la qualification historique du HAC. Il a savouré une profonde satisfaction avec cette prouesse des poulains de Victor ZVUNKA. Interview.

Vos commentaires sur la qualification duHAC ?

C’est un sentiment de satisfaction pour tout le monde, cela veut dire que  nous sommes tous contents. Je tiens à féliciter le président Mamadou Antonio SOUARE, le staff, les joueurs y compris vous les journalistes du HAC pour tout le travail abattu durant cette saison.

Aussitôt après ce match en Afrique du Sud, j’étais sous le coup de l’émotion (rire),  je me rappelle avant l’arrivée du coach Victor on était tous en éclat de rire. On venait vraiment d’obtenir un très bon résultat en éliminant le champion de 2016 chez lui

 Quelle est votre lecture du parcours du HAC cette saison?

Vous savez que depuis l’arrivée du coach Victor ZVUNKA, l’ensemble a bien progressé,on a constaté une très grande une évolution dans l’ossature de l’équipe. Beaucoup de choses ont changé à l’interne, cette année encore.Je  pense que le club est en progrès et surtout nous avons laissé le technicien travailler. Et voilà,la place en quart est le fruit d’un bon travail.

Quelle a été l’arme fatale du HAC pour cette qualification ?

La rigueur dans le travail ! L’année passée déjà, on était dans une poule très difficile. Au finish  ce sont nos adversaires qui sont allés loin dans la compétition et notre élimination nous avait beaucoup marqués moralement. Mais j’estime que cette élimination a conduit l’équipe, cette année, à bien  travailler, de façon dure en vue de  corriger nos lacunes.C’est pour beaucoup l’expérience vécue l’année passée qui nous a permis d’accéder à ce niveau de la C1 cette année.

La solution pour aller loin dans compétition ?

Aujourd’hui, le Horoya AC est entré parmi les 8 meilleurs clubs d’Afrique. Pour nous c’est un titre très élevé. Alors, il est  important de se remettre en cause avant de jouer les quarts de finale. Je pense, comme le dit souvent le coach, que « c’est maintenant que le travail commence « . Il va falloir étudier tous  les paramètres pour que l’équipe soit vraiment prête sur tous les plans.

Vos remerciements ?

Je termine cet entretien en remerciant tous ceux qui ont contribué à l’énorme travail abattu pour arriver  à ce niveau de la compétition. Merci à ceux qui nous ont soutenu, sans oublier les supporteurs qui  sont derrière l’équipe tous les jours,mais surtout les joueurs.

in horoyaac.com

Check Also

Fria – National 1 : l’Alu Star de Fria et le COK de Boké font match nul (0-0)

Au stade Dah Bangoura de Fria où ils se sont affrontés dimanche dans la première …