Affaire Blasco , une trahison ou un piège réussi ?

Pour l’instant cette interrogation reste fermer sans réponse. Malgré que l’ancien secrétaire général de la fédération guinéenne de football, Ibrahima Blasco Barry et Morton Soumah ex. financier de la même institution sont toujours privés de leur liberté. Pour cause les deux anciens responsables de l’institution du football national sont accusés du détournement de fonds destinés aux différentes activités liées au football. Ils ont été incriminés après le résultat de l’audit autorisé par le nouveau bureau exécutif de la FEGUIFOOT, à sa tête Mamadou Antonio Souaré, il y’a quelques mois.

Un fait sur lequel, les observateurs se penchent pour savoir est-ce que celui qui a été un acteur pas de moindre pour l’avènement de Mamadou Antonio Souaré, à la tête de la fédération guinéenne de football, a été trahi ou victime d’un piège. Cet homme est bien Ibrahima Blasco Barry qu’on a vu sur tous les toits lors de la campagne de celui qui aura été son chef pour un petit temps. Pour preuve Antonio Souaré, lui même avait reconnu dans une vidéo qui circulait sur facebook, il y’a un temps, l’apport de Blasco lors de sa campagne. Il paraît difficile de le dire, mais en réalité, les observateurs estiment que Blasco serait victime d’une trahison quelle que soit sa hauteur. Trahison oui ! Puisque, Antonio Souaré savait autant que Blasco était le   «tout puissant  » secrétaire général qui apposait sa signature sur toutes les sorties d’argent de l’institution, à l’époque Salifou Camara  « super V » en était le président. Pourquoi donc faire appartenir un  » malpropre  » à son équipe, si l’on a pas une intention obscure. Oufff !!! Un divisé pour régner à sembler.

En bref, cette affaire de détournement de fonds à la fédération guinéenne de football remonte dans un passé récent. A l’époque, une société de la téléphonique mobile aurait donné de l’argent estimé à plusieurs millions de francs guinéens au bureau exécutif d’alors pour soutenir la candidature de la Guinée en vue de l’organisation de la CAN 2023. Cet argent justement aurait été orienté à d’autres destinations sans traces valables.

Pour l’heure, l’ancien secrétaire général, l’ex financier et leur président Salifou Camara sont incriminés jusqu’à leur jugement.

Check Also

LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE DE CLUBS : LES DEUX ENTRAÎNEURS PARLENT DE LA RENCONTRE HAC-AL-ALHY

Le siège de la fédération guinéenne de football a servi de cadre ce jeudi à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :