EN BREF

Antonio Souaré est-il un homme #risible ? Il fait trahir la Guinée son frère historique (Opinions)

Oufff! La démagogie semble s’emparer de la fédération guinéenne de football. Une institution sportive présidée par Monsieur Antonio Souaré, un soi-disant ambassadeur de la candidature marocaine à la fédération internationale de football association (FIFA) en vue de l’obtention par le royaume chérifien de l’organisation du mondial 2026. Une épreuve finalement acquise par les États-Unis.

La démagogie, c’est quand Antonio Souaré dit avoir voté au nom de la Guinée pour le Maroc, or le tableau numérique du système de voting de la FIFA a annoncé intelligible que la Guinée, à travers sa représentation, Antonio Souaré a bel et bien voté pour les États-Unis. Et du coup, la voix de la Guinée est accordée aux États-Unis. Ce qui a fait un plus de bonheur dans le décompte des voix pour attribuer le mondial 2026 au pays continent.

Alors, paradoxalement, l’ambassadeur de la candidature marocaine aurait voté contre le pays pour lequel il s’était porté volontier de soutenir la candidature. Regrettablement, l’homme, Antonio Souaré, disons-le ainsi, a voté pour les États-Unis puisque la voix de la Guinée est acquise jusqu’à preuve du contraire par les américains.

C’est véritablement ridicule d’entendre après cette consultation électorale, Monsieur Antonio Souaré dire qu’il a voté pour le Maroc et non pour les américains, sauf que rappelons-le lui que la voix de la Guinée qu’il portait a été accordée aux vainqueurs de l’élection et désormais organisateurs de la 22ème édition de la FIFA world cup. Que s’était-il passé ? Rien de potable à écouter de la part de Monsieur Antonio Souaré !

Seulement dire que cet homme constituerait un danger pour le football guinéen. Sa dangerosité va désormais en dehors des frontières locales et atteint négativement les relations Guinéo – Marocaine qu’elle rend à 90% aujourd’hui nuisibles. De par leur passé, la Guinée et le Maroc ont toujours été deux pays frères qui ont noué des relations historiques honorables sur tous les plans.

Ce pays frère n’avait jamais rompu ses relations avec la Guinée, quelles que soient l’ampleur des difficultés qu’elle avait enduré.

Rappelons à Monsieur Antonio Souaré que c’est le royaume chérifien comme on l’appelle affectueusement, le Maroc qui avait servi de refuge pour l’équipe nationale de la Guinée pour ses préparations et pour ses matchs internationaux lors de l’épidémie d’Ebola qui sévissait en Guinée, à ce temps, les guinéens étaient rejetés par plusieurs de leurs pairs africains, mais le Maroc n’avait pas failli à sa charité envers la Guinée.

Tout cela est désormais soluble Monsieur Souaré ?

Pour l’instant et jusqu’à preuve du contraire, considérons que la Guinée a voté pour les États-Unis et non pour le Maroc. Quand la FIFA réagira pour signifier qu’il y’a eu une erreur technique, laquelle aurait fait voter la Guinée en faveur des États-Unis, nous saurons mieux faire la part des choses. Tout de même, s’il s’avère qu’Antonio Souaré a fait voter la Guinée pour les américains et non pour les marocains, ce serait la pire catastrophe qu’il aura commis. Et il devra juste être considéré comme un homme risible, celui qui est inexact entre ses propos et ses actes posés.

Wait and see !

Hamidou KIBOLA BANGOURA
628-95-94-04/664-45-73-53

Check Also

Mondial 2018 Le Nigeria

Mondial 2018 : « Le Nigeria s’est mis en confiance »

Adel Amrouche, le sélectionneur algérien de la Libye, estime que le Nigeria a su hausser …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :