EN BREF

Attribution de la CAN 2023 à la Guinée : Domani Doré flingue le dossier (révélations).

 La guinée se voyait octroyer le 20 septembre 2014  l’organisation de la CAN 2023 lors d’un congrès de l’instance dirigeante du football africain(CAF)  à Addis-Abeba.  Après 12 mois  et demi  presque,  l’ancienne patronne des sports en l’occurrence  Domani Doré,   destituée de ses fonctions, et remplacée aussitôt, vient de  faire  des révélations surprenantes sur cette attribution.

D’abord au lendemain de cette attribution beaucoup d’interrogations fusaient sur l’obtention de l’organisation  de cette édition octroyée  à la Guinée. Puisque, la guinée faisait office de candidature pour les éditions de 2019 et 2021, sortie vaincue de  sa candidature.  Elle s’est vue attribuée celle de 2023 pour laquelle le pays n’avait postulé.

Mais comment la guinée a-t-elle obtenu ce bonus ?  Domani Doré, ancienne ministre des sports  flingue le dossier par des révélations enrouées :   « Nous avons obtenus l’organisation de la CAN 2023 mais je vous jure qu’en résumé, si les responsables de la CAF étaient de 1980, on n’aurait pas obtenu cette organisation parce que notre dossier était vide. Il était creux et n’était pas attractif. Le dossier guinéen ne reposait vraiment pas sur quelque chose d’attractif », a-t-elle révélé à l’occasion d’une invite  cette semaine par une ONG afin d’animer un débat sur la pratique du sport chez les femmes en Guinée, (Foot224). 

Selon elle,  c’est  le parcours légendaire du HAFIA aux années (70)  qui aurait permis au pays de s’adjuger de l’organisation de 2023 : « Mais ce qui a pesé dans la balance, c’est le fait que tous ceux qui étaient les représentants de ce bureau exécutif, se sont rappelé ce qu’était la Guinée à l’époque de Petit Sory. Ils se sont dits que la Guinée doit avoir sa chance de bénéficier d’une CAN et de partir sur de nouvelles bases infrastructurelles sur lesquelles on pouvait se reposer pour faire autre chose ».

D’autres interrogations alimentent déjà la chronique partout,  surtout à Conakry sur la question de savoir pourquoi Domani n’avait pas osé faire ces révélations à l’époque où elle était ministre des sports ? Ou voulait-elle garder son poste de  ministre à l’époque ? Nous laissons le chat tirer sa langue vers la vérité.

Hamidou Lebanks BANGOURA : +224628959404/+224664457353

Check Also

CHAN 2018 : Lappé  “je suis satisfait de la défaite”

Le syli local de Guinée a perdu son match d’entrée en compétition de la 5e …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :