EN BREF

Can 2025 : ce sont Augustin Senghor et Antonio qui ont émis l’idée d’une co-organisation selon le ministre sénégalais des Sports

Après le niet du ministre guinéen des sports Sanoussy Bantama Sow de co-organiser la CAN 2025 avec le Sénégal, son homologue sénégalais a mis une nouvelle option sur la table : la Can 2023 ou 2027.

Sur Rfi, Matar Bâ indique que si la Cote d’Ivoire refuse d’abriter la Can 2023, son pays est prêt à l’organiser.

« Même avant 2027, si on a une opportunité, on est partantOn a toujours dit qu’en 2023, on serait prêt [pour être le théâtre du tournoi, Ndlr]. Avec la manière d’organiser les CAN, il y a eu des désistements [de pays-hôtes, Ndlr]. Donc, on ne sait jamais ce qu’il va se passer. Le Sénégal a toujours joué un rôle de sapeur-pompier, pour aider l’Afrique », dit le ministre Bâ, cité par RFI.

Comme arguments solides, il dit que « le Sénégal disposera en 2023 des infrastructures héritées des Jeux olympiques de la Jeunesse 2022 ainsi que de stades rénovés dans plusieurs villes de province ».

Evoquant la sortie du ministre guinéen des Sports, Matar Bâ se dit surpris qu’une voix officielle rejette une collaboration pour organiser une coupe d’Afrique.

« J’ai été surpris qu’une voix officielle rejette une collaboration pour organiser une Coupe d’AfriqueCar ce sont deux présidents de fédération [Augustin Senghor et son homologue guinéen Antonio Souaré, Ndlr] […] qui ont émis cette idée de co-organisation. Cette idée n’a jamais été formelle, ni officielle » du côté du gouvernement sénégalais, souligne le ministre Matar Bâ en réponse à la sortie de Bantama Sow.

Check Also

Ligue des champions : Liverpool de Naby Keita qualifié en 1/4.

Amené par un tonitruant Sadio Mané, auteur d’un doublé, Liverpool vient de se qualifier en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*