EN BREF

Deschamps: « Lass a très envie d’être en équipe de France »

Pour les matches de l’équipe de France prévus la semaine prochaine face à l’Arménie (le 8 octobre) et au Danemark (le 11), Didier Deschamps a décidé de faire appel au jeune gardien de Villarreal Alphonse Areola et au milieu de terrain de l’OM, Lassana Diarra. Le sélectionneur tricolore explique ses choix, comme celui de ne pas sélectionner Geoffrey Kondogbia, Kingsley Coman, Hatem Ben Arfa ou Stéphane Ruffier.

Pourquoi avoir fait appel à Lassana Diarra ?
C’est une longue réflexion avant chaque sélection. On échange avec le staff. Lassana (Diarra) réalise un très, très bon début de saison. Il a une expérience internationale et a joué pour de grands clubs européens. Il joue à un rôle stratégique devant la défense qu’il connait bien. Il est là pour nous emmener cette expérience et ce vécu.

Il y a trois ans, il avait pourtant dit qu’il souhaitait mettre un terme à sa carrière internationale…
Je sais qu’il a très envie d’être en équipe de France, sinon je ne l’aurais pas sélectionné.

D’autres joueurs encore en activité ont annoncé la fin de leur carrière internationale, Samir Nasri, Franck Ribéry. Cela veut-il dire que vous n’en tiendrez pas compte ?
Vous me sortez de vieux dossiers là. D’autres ont déjà dit qu’ils voulaient arrêter et sont revenus, et non des moindres. Après, je pars du principe que la sélection est au-dessus de tout. Du coup, je ne fais appel qu’à des joueurs qui ont envie de venir. s’ils ne veulent pas, je ne ferai pas appel à eux.

 

« Posez la question à Stéphane (Ruffier), il vous répondra peut-être »

Pour vous, Geoffrey Kondogbia ne méritait pas d’être dans cette sélection ?
Il a changé de pays, de culture, ce n’est pas évident, mais il est titulaire au sein d’une équipe (l’Inter) qui fait un très bon début de championnat. Il y avait un choix à faire et il y a de la concurrence dans son registre. A lui de faire en sorte de revenir. Il a du temps de jeu et je le suis toujours attentivement.

Quelles sont les raisons de l’absence de Stéphane Ruffier ?
J’ai eu une longue discussion avec lui en mars dernier et j’ai échangé de nouveau avec lui tout dernièrement. J’ai pris ma décision de ne pas le convoquer suite à cette discussion.

Cela veut-il dire que l’on ne le verra plus en équipe de France ?
Je n’ai pas dit ça. Mais posez lui la question, il vous dira peut-être.

Le choix d’Alphonse Aréola est-il lié à sa performance ou au rôle spécifique de troisième gardien ?
Il a été champion du monde 2013 avec l’équipe de France U20 et a joué avec les Espoirs. Il est performant avec Villarreal, qui est actuellement en tête de la Liga et possède la meilleure défense du championnat espagnol. C’est donc une logique sportive.

Un mot sur Paul-Georges Ntep que vous avez rappelé. On parle beaucoup de sa personnalité…
C’est quelqu’un de très expansif, pas du tout inhibé. On a eu aucun souci quand il est venu la première fois et il a plutôt bien utilisé le temps de jeu qui lui a été donné. Il a encore des étapes à franchir, mais son profil de vitesse, puissance et percussion est intéressant. Quand à sa personnalité, cela ne me pose aucun problème tant que cela ne nuit pas au collectif.

Que pensez-vous des performances de Kingsley Coman avec le Bayern Munich ?
On est bien sûr très intéressé. Il joue avec les Espoirs et a du temps de jeu au Bayern, grâce notamment aux blessures de Ribéry et Robben. Il fait des choses vraiment intéressantes et pas dans n’importe quelle équipe. Il peut occuper plusieurs postes offensifs. Il a lui aussi encore des étapes à franchir, mais son potentiel est très intéressant.

Et de celles d’Hatem Ben Arfa avec Nice ?
Je le suis comme Kingsley Coman et d’autres, même s’il n’a pas le même âge. Je le connais bien pour avoir été son entraîneur pendant trois ans. Si on se réfère au dernier match (face à Saint-Etienne 4-1), il a toujours mis des buts comme ça. Je ne peux que l’inciter à poursuivre ainsi et à maintenir ce niveau de performance. Mais bien évidemment, on suit aussi les performances d’Hatem.

Faites-vous toujours partie des personnes qui soutiennent Michel Platini dans la course à la présidence de la Fifa ?
Michel, je le connais bien humainement et on sait tous ce qu’il a fait à l’UEFA. Je ne connais pas tous les tenants et les aboutissants de cette affaire, mais je crois en son intégrité.

Check Also

LE HAC ENTRE À L’INTERNAT

Après 28 jours d’intense travail, concrétisé par des matchs amicaux, le Horoya AC est entré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *