EN BREF

LES ÉLOGES DE BENZARTI, LES COMPLIMENTS DE ZVUNKA

Le Wydad a pris une option sérieuse de qualification aux quarts de finale de la C1 2018 en battant le Horoya AC (2-0) au Stade Mohamed V de Casablanca. A la fin de la rencontre, les entraineurs ont fait leur analyse de la rencontre. Si BENZARTI (Wydad) louait l’esprit de corps de son groupe, ZVUNKA (Horoya) déplorait une première période catastrophique des siens.

Faouzi BENZARTI : « Nous avons dominé l’entrejeu… »

« On  a joué  contre deux équipes solides, le Horoya de Conakry et le Mamelodi Sundowns et nous avons su obtenir des matchs nuls à l’extérieur. Aujourd’hui nous avons 8 points en occupant la première place du groupe.Je tiens à remercier tout le groupe, le staff, les joueurs, puisque ça n’a pas été facile. On l’a fait avec plein de courage et d’abnégation. Aujourd’hui notre force c était le travail du groupe, on a défendu ensemble, et quand s’il s’agissait d’attaquer on le faisait avec le plus grand nombre de joueurs pour augmenter la charge. La chance du WAC , c’est que j’ai sous ma main un groupe sérieux où tout le monde travaille pour son prochain. A un moment donné , nous avons dominé l’entrejeu et finalement en contrant les bonnes actions du HAC »

Pour ce qui est du déroulement de la rencontre, beaucoup de déchets dans l’arbitrage a été constaté selon bon nombre d’observateurs. BENBZARTI  : « Quand on joue à l’extérieur certainement l’arbitrage va donner un léger  avantage à l’équipe locale. Partout ou je suis passé, je conseillais  à mes joueurs qu’ils soient calmes et  sereins. Mais aujourd’hui,honnêtement, si tu regardes le match on a au minimum deux à trois penaltys non sifflés. Moi je crois bien qu’il faut accepter la règle du jeu … »

Victor ZVUNKA : « Des erreurs impardonnables… »

« En première période c’était véritablement  catastrophique, on a   joué comme en informel, avec un  frein en main. On avait peur, en plus de ça on a fait des erreurs impardonnables. Mais quand tu regardes  le premier but, il n y avait pas de corner, et d’abord  il y avait bien une grosse faute sur Khadim NDIAYE. Pour le  second but,  là nous avons fait une erreur défensive, dommage ça nous a  coûté cher. On était  vraiment fébrile pendant toute cette première période. En deuxième mi-temps, nous avons essayé de mettre le ballon à terre, mais nous avons opéré face à une équipe qui avait déjà installé le bloc bas, tout en pressant lourdement. Voilà un peu ce qui a fatigué mes joueurs, sinon nous avons montré quelques signes positifs en cette période. Quand même, dans l’ensemble, c’est une victoire méritée du Wydad »

haoroyaac

Check Also

HOROYA S’INCLINE À CASABLANCA (2-0)

Après son match soldé par un nul (1-1) sur ses propres installations il y a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :